Opter pour un prêt entre particuliers pour les urgences maladie

   Blog crédit

Votre état de santé se détériore et vous avez un besoin urgent d’argent pour vous acheter des médicaments ou pour payer d’autres frais liés à votre maladie ? En général, les établissements financiers et les assureurs n’octroient pas leurs accords pour les personnes ayant une maladie de longue durée. Toutefois, vous pouvez contracter un prêt entre particuliers.

Comprendre le système d’un prêt entre particuliers

Il s’avère être difficile, voire même impossible d’obtenir un crédit à la banque ou à d’autres établissements de crédit quand on en a besoin pour une question sanitaire. En effet, l’organisme a besoin de garantir que cette personne pourra rembourser le montant demandé jusqu’aux termes du contrat. Par contre, comme on le sait, il est difficile de s’assurer que la personne malade restera en vie jusqu’à ce jour. Cela constitue donc un risque d’impayé pour l’organisme.

Pour satisfaire ce besoin, la personne peut essayer d’emprunter un crédit urgent express en ligne. D’ailleurs, ce genre de crédit n’est pas affecté. L’emprunteur est libre d’utiliser le montant obtenu dans ses besoins. Si par malheur, il n’arrive pas à obtenir ce crédit, il peut tenter un prêt entre particuliers. Il s’agit souvent d’un prêt qui se repose sur la confiance, car il est contracté dans un cadre familial ou amical. Par ailleurs, il existe également des prêts entre particuliers qui sont disponibles en ligne.

Remplir les formalités et les conditions d’emprunt

Quelle que soit la destination de l’argent emprunté lors d’un prêt entre particuliers, même pour une urgence maladie ou pour les voyages, le processus doit toujours remplir les conditions et les règles étatiques. Effectivement, chaque prêt d’argent entre particuliers doit répondre à des règles définies par les pouvoirs publics et par l’administration fiscale.

Si la somme empruntée ne va pas au-delà de 760 euros, les deux parties peuvent contracter une simple reconnaissance de dette entre eux. Ils doivent ainsi respecter des règles qui dépassent la simple entente de principe. Toutefois, si le montant dépasse cette somme, il est indispensable de faire une déclaration obligatoire auprès de la fiscalité. Il faut aussi savoir que le prêteur doit agir de manière occasionnelle, sinon, sa bonne foi peut être soupçonnée comme une activité bancaire sans autorisation. Quant à l’emprunteur, il doit garantir le remboursement du prêt, comme pour un emprunt classique.

Une assurance pour couvrir les risques

Tout en sachant qu’emprunter de l’argent pour une urgence maladie constitue un risque pour le prêteur, l’emprunteur est obligé de souscrire à une assurance. En effet, celle-ci permet de garantir et de sécuriser l’opération pour éviter tout risque de conflits. Dans le cas où l’emprunteur ne sera pas apte à faire le remboursement, l’assurance s’en chargera.

Pour ce genre de prêt, quelques types d’assurances sont proposés par les sociétés d’assurances selon le besoin de l’emprunteur. Il y a, par exemple, l’assurance décès qui est associée à la PTIA ou Perte Totale et Irréversible de l’Autonomie. On peut également trouver d’autres types de garanties comme l’ITT ou Incapacité Temporaire et Totale de Travail et l’IPT ou Invalidité Permanente de Travail.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *