L’intérêt de la distinction entre le prêt et le crédit

   Blog crédit

Le prêt et le crédit sont souvent confondus. En effet, ce sont des termes synonymes employés généralement pour désigner une transaction d’argent d’une personne à une autre en échange d’une promesse de remboursement. Jusque-là, il n’en est rien, cependant les deux termes se diffèrent sur certains points.

Le prêt et le crédit au sens strict

Le mot prêt est utilisé pour désigner un emprunt entre particuliers, tandis que le terme crédit est employé pour parler d’une avance d’argent accordé par une entité financière à une personne physique ou morale (entreprise, société, …). Pratiquement, on doit donc parler de prêt entre particulier et de crédit bancaire.

Par contre, l’intérêt de distinction ne réside pas particulièrement en ce sens. C’est surtout utile en matière de règlements et de procédures. En effet, même si le but est d’assurer le remboursement du crédit, un établissement financier évite de faire face à un débiteur non solvable. La demande risque d’être rejetée. Pour avoir plus de chance, il est plus pratique de se référer sur le site https://www.credit-pour-tous.org/.

La différence sur le contrat

Un prêt n’exige pas la rédaction d’un contrat tant que la somme à emprunter est moins de 760 euros. Par ailleurs, la procédure est simple, rapide et négociable. De plus, il est rare de fournir un justificatif de revenu pour conclure le contrat. Il faut quand même penser à se munir d’un écrit qui prouve l’existence de dette afin d’éviter toute complication en cas de litige.

Le crédit est connu pour ses longues procédures. En fait, pour s’assurer de la solvabilité du demandeur, les institutions financières demandent beaucoup de dossiers avant de décider s’il va accorder ou non la demande. Cela va d’un simple justificatif d’état civil (pièce d’identité, livret de famille, contrat de mariage, …) jusqu’à une demande de situation financière (comptes bancaires, crédit en cours, patrimoine, …).

Distinction sur la réalisation

Quand il s’agit d’un prêt, l’avancement de fonds est plus rapide, l’emprunteur peut l’obtenir dans les 48 heures. L’emprunt se matérialise par la remise de la somme tout de suite après la signature de contrat. Le contrat de prêt est donc nul tant que le demandeur n’a pas reçu l’argent. Quant au crédit, le contrat prend effet dès la promesse de mise à disposition.

Après la déposition d’une demande d’emprunt, l’octroi d’un crédit se fait soit par une mise à disposition de fond, soit par un octroi d’un délai de paiement, soit par un engagement de garantie d’une dette. En effet, il peut se passer un long moment (quelques jours, voire des mois) avant que la banque accorde un crédit et débloque l’argent nécessaire au profit du débiteur.

Mode de remboursement

En raison d’un souci de simplification, le remboursement d’un prêt est souvent fait soit par une mensualité constante, soit en une seule fois. Toutefois, tout autre mode de régularités est possible à condition qu’elle soit mentionnée dans le contrat. De même, le délai et l’intérêt sont déterminés à l’amiable. Mais, ce dernier ne doit pas dépasser le maximum imposé par la loi.

Cependant, la banque programme le remboursement d’un crédit par rapport à la capacité du débiteur (mensuel, par différé d’amortissement, par anticipation, …). Par exemple, elle ne peut pas prélever plus de 33 % du salaire viré par mois. Suite à cela, une personne peut rester débiteur pendant des années. Quant à l’intérêt, il est souvent plus conséquent que celui du prêt, c’est d’ailleurs l’une des raisons qui poussent les gens à se tourner vers les particuliers.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *